Rachat credits

Tout savoir sur le rachat de crédit immobilier

Si vous vous êtes rendu compte un peu tard que le crédit immobilier pour lequel vous avez souscrit a un taux plus élevé que ceux actuellement pratiqués, sachez qu’il est possible de faire un rachat credit immobilier en cours. Vous trouverez sûrement des réponses à vos questions dans notre présent article.

Quels sont les frais ?

Avant de prendre toute initiative de faire racheter votre crédit, pensez en premier lieu à compter les frais de l’opération pour en déduire si cela est profitable pour vous. Gardez en tête que vous devez obtenir un crédit avec un taux suffisamment intéressant pour compenser les frais, dont :

- les indemnités en cas de remboursement anticipé (IRA) ou pénalités qui représentent le total des 6 mois d'intérêts à suivre au moment de la demande de rachat mais ne peuvent excéder 3% du capital restant dû, impossible d'y échapper sauf si vous aviez négocié une annulation des IRA à la souscription du crédit ;

- le coût de la garantie, puisqu’un rachat de crédit implique un nouvel emprunt. En cas d'hypothèque ou d'IPPD, vous devez vous acquitter de frais de main levée et prévoir la mise en place d'une nouvelle garantie ; en cas de caution, vous récupérez 75% du fonds mutuel de garantie que vous aviez versé lors de la souscription du premier crédit.

- les frais de dossier redevables à la banque qui vous propose le nouvel emprunt.

Les règles du rachat de crédit

Afin d'évaluer le gain d'une telle opération et de réaliser un maximum d’économie, renseignez-vous sur votre capital. A la souscription de votre prêt immobilier actuel, votre banque vous a fourni un tableau d'amortissement sur lequel vous pouvez retrouver votre capital restant dû et la durée restante de votre prêt en cours. Si vous ne le retrouvez plus, demandez-en un autre à votre banque (le service est souvent facturé). Concernant l’évaluation de la durée de votre nouveau crédit : si votre prêt immobilier en cours est dans le premier tiers de son remboursement, il faudra obtenir un nouveau crédit immobilier à un taux d'intérêt à un point inférieur au prêt en cours ; si votre prêt immobilier est dans le 2ème tiers de son remboursement, il vous faudra alors obtenir un taux de crédit à 2 points inférieur au prêt actuel ; enfin, si votre prêt immobilier est dans le dernier tiers de son remboursement, l'opération n'est pas intéressante financièrement.

Pour conclure, si vous souhaitez profiter pleinement de l'obtention d'un taux de crédit immobilier plus bas, il vous faut retrancher les différents frais inhérents au rachat (pénalités, garantie, frais de dossier et de domiciliation bancaire) et obtenir votre gain net. Dans le remboursement d’un prêt amortissable, la majeure partie des intérêts est remboursée en début de crédit. Plus vous avancez dans votre remboursement, plus la part des intérêts dans les échéances diminue.

Les publications similaires de "blog credit"

  1. 8 Déc. 2016Le surrendettement d'un freelance peut-être pris en charge1300 visites
  2. 26 Sept. 2016Futur propriétaire ? Profitez du prêt à taux zéro1213 visites
  3. 16 Juin 2016Le financement de parts de SCPI à crédit1572 visites